Où utiliser des piquets de chantier ?

piquets de chantier

Le piquet de chantier garantit la sécurité des travailleurs et des usagers de la route. À tout moment, piétons, automobilistes et travailleurs de chantiers doivent pouvoir localiser les zones de travaux sur leur passage. Une infinité de modèles répondant chacun à un usage sécuritaire sont aujourd’hui disponibles sur le marché. Concrètement, où utiliser le piquet de chantier ?

À quoi sert le piquet de chantier ?

Le piquet de chantier est polyvalent et peut être utilisé à plusieurs fins, dans différentes situations. On pose ces équipements de balisage lorsqu’une signalisation temporaire est nécessaire. Parmi ses nombreuses fonctions, le piquet k5b peut :

  • Avertir de la présence de travaux

Ils sont disposés de manière à clôturer les périmètres et délimiter la bordure du chantier. Dotés de couleurs très voyantes, les piquets de balisage se repèrent rapidement, même à distance éloignée. Leur présence prouve l’existence d’un obstacle inhabituel.

  • Limiter l’accès à une zone

Ce panneau permet de sécuriser le chantier, y interdire l’accès. Il  peut également servir de barrière de protection temporaire. Pour ces types d’usage, il est associé à des équipements complémentaires : filet de chantier, filet de clôture grillagé, rubalise, etc.

  • Réguler, guider et fluidifier la circulation

Le piquet de balisage sert à délimiter les zones de chantiers qui empiètent sur la circulation. Parallèlement, des agents habilités vont renforcer l’avertissement avec d’autres équipements de signalisation routière afin de mieux gérer la circulation.

Quels modèles pour quel usage ?

Le type d’utilisation du piquet de chantier varie en fonction du modèle choisi. Sur le marché, ces équipements de balisage sont classés selon l’usage, la portée et catégorie de réflexion. Il existe plusieurs séries de modèles dont le piquet porte lanterne, le piquet forgé et le piquet k5b.

La codification k5b est réservée aux piquets de chantier renforcés disponibles en version simple face et doubles-faces. Tous deux servent de signalisation de limites d’obstacles sur les zones d’interventions. Néanmoins, les balises doubles-faces sont à privilégier pour assurer une meilleure visibilité des différents côtés de la route.

Certains panneaux dépourvus de signalisations sont utilisables de différentes manières. Par exemple, on peut y accrocher des lanternes d’éclairage ou rattacher du ruban pour aire de stationnement. Utilisés comme tels, ils garantissent le respect de la distanciation sociale ou les distances de sécurité d’engins de chantier.

Bien que les piquets mobiles soient des signalisations temporaires de danger, ils peuvent être utilisés en tant qu’avertisseurs définitifs. Pour cela, il suffit de sceller le socle à une surface meuble. Toutefois, cet usage n’est pas très répandu. Les professionnels de chantiers préfèrent les balisages fixes pour ce type de configuration.

Où utiliser des piquets de chantiers ?

Le piquet de positionnement est très convoité dans le secteur du balisage routier et celui du balisage de chantier. Il peut être implanté en intérieur ou en extérieur, sur espace public et sur chantier privé. La disposition choisie dépend du type et de l’ampleur des travaux à réaliser.

Pour savoir où utiliser un piquet k5b, mieux vaut se référer aux règles de signalisation de chantier. En effet, sa faculté d’adaptation à différentes configurations fait de lui un équipement multi-usage. L’essentiel, c’est de savoir adapter son implantation aux conditions existantes.

Comme son nom l’indique, le piquet de chantier est spécialement conçu pour une installation sur chantier. On l’utilise à l’approche d’une zone potentiellement dangereuse pour restreindre l’accès aux personnes interdites. Il est par exemple posé pour délimiter une construction située au bord d’une voie de circulation. Pour des questions de sécurité, le piquet mobile est installé lors des travaux d’assainissement à proximité immédiate de la route.

Le piquet de positionnement convient aussi aux chantiers routiers, en application des méthodes de gestion du trafic routier. Il aide à appuyer les signalisations routières afin de guider les automobilistes vers un chemin à suivre. Les balisages par piquet peuvent également délimiter les travaux sur chaussée et trottoirs pour garantir la sécurité des usagers.  

Zones et règlementations d’implantation de piquets k5b

Le choix de la zone d’implantation de piquet de chantier conditionne la fiabilité de l’installation et la visibilité de la signalisation. Pour une installation sécuritaire, il est primordial de se conformer aux règles d’implantation. Un positionnement inadapté risque de surprendre les usagers de la route et causer encore plus de torts.

Pour plus de stabilité, évitez les installations de piquets mobiles sur une surface goudronnée, caillouteuse ou bétonnée. Choisissez plutôt une surface meuble pour ne pas qu’ils ne tombent. C’est pourquoi on retrouve plus ces piquets sur les routes nationales ou communales plutôt qu’en milieu urbain.

Les panneaux k5b sont à poser directement sur les zones à risque. Pour remplir la fonction de barrière et d’avertisseur en toute sécurité, ils doivent se situer entre le danger et la chaussée. Lorsqu’ils sont directement installés sur le trottoir, laissez au minimum 0,90 mètre d’espace de circulation pour piétons.

Sur un espace restreint, les signalisations doivent obligatoirement s’arrêter sur la chaussée. Si la délimitation des travaux envahit le trottoir, il est obligatoire de laisser aux passants une largeur minimale de 1.4 m pour circuler. Cette règle est également valable pour le stockage des outils et matériaux du chantier. À défaut d’espace, il faudra aménager un passage spécial piéton.

 

 

Qui doit souscrire une assurance décennale ?
Pourquoi opter pour l’assurance dommage ouvrage particulier ?